Cannes de combat et croche, cause commune

Pendant deux jours, cannes en bois et prises au sol se sont entremêlées à l’occasion des tournois de l’Océan Indien de canne de combat et de croche, toutes deux disciplines de démonstration aux Jeux des Îles. Deux jours de combats et d’assauts disputés, ont permis aux combattants de ces deux disciplines, l’une endémique, l’autre indigène de La Réunion, de se découvrir et se redécouvrir. L’organisation conjointe de ces deux tournois par la Ligue de Croche et le Comité Régional de Canne de Combat et Bâton a offert au public, un beau spectacle lors des qualifications puis lors des finales organisées au Complexe Sportif Municipal du Port.

Sur le plan sportif, la compétition féminine de canne de combat a permis à Charlotte Payet de montrer qu’il fallait toujours compter sur elle malgré son départ en métropole pour ses études. Chez les hommes, Keren Descorsier, junior, a parfaitement maîtrisé son assaut face à David Leblé, vice-champion du monde 2012. Un vrai exploit et la confirmation des espoirs placés en Keren. Par équipe, la Réunion A l’a emporté devant l’équipe de Réunion B et l’équipe des Kréopolitains.

En croche, un homme a marqué la compétition : Wilfrid Sellaye, vainqueur chez les 71kg. Après la médaille de bronze en 1998 et celle d’argent en 2007 (en lutte olympique), il s’adjuge la médaille d’or cette année 2015 (en lutte traditionnelle) signant au passage la victoire le plus rapide du tournoi (en 33 secondes) et la plus grande domination technique (10-0 en 3′56 »).

Un seul regret pour les organisateurs : l’absence de la quasi totalité des tireurs invités de la grande ile et des Comores, bloqués à l’aéroport de Tananarive suite à l’annulation de leur vol

JIR du 14/08/2015

Les commentaires sont fermés.

Catégories
Archives